InPACT, Initiative pour le partage culturel

Fond de donation

Retour Contact
mars 2017 Qimel

“ Images et trajectoires ”

Villeurbanne - Rhône-Alpes

Christophe Bessard, photographe, souhaite questionner la circulation des personnes en tant que circulation des savoirs et des cultures en s’adressant à des personnes ayant récemment obtenu le statut de réfugiés.Parce que leur image ne doit pas être liée à un statut mais doit pouvoir se placer dans des perspectives, des projets, des liens avec les autres, Images et Trajectoires leur propose d’entrer en création pour concevoir une narration faite de plusieurs regards portés par des photographies, des textes, des dessins, des installations numériques et sonores.
La base du travail sera le recueil de témoignages à partir de rencontres individuelles et collectives sur leurs savoirs, leurs compétences, leurs projets, leurs envies. Ces textes courts seront recomposés en un seul récit.
Afin d’illustrer ceux-ci, les participants accompagnés par les artistes intervenants seront invités lors d’ateliers de photographie à choisir des objets selon leur matière, leur forme, leur couleur, leur dimension symbolique, leur lien avec le texte. Par la suite, ils seront amenés à photographier ces objets en réalisant un travail sur l’angle de prise de vue, l’éclairage, la composition en fonction de ce qu’ils souhaitent raconter.
Les objets peuvent permettre de parler de soi, de ses rêves, d’illustrer des pensées ; les photographies seront alors construites comme des portraits que chacun pourra interpréter.
A partir de ces photographies et de ces textes, il leur sera proposé de relier ces éléments entre eux sous formes plastiques invitant à s’interroger sur la circulation des savoirs et des cultures : tirages papier sur plusieurs formats en fonctions des espaces, montages numériques et sonores.
Ces différents supports artistiques ont pour but que chacun puisse s’exprimer selon ses pratiques, sa sensibilité.

Des temps de rencontres, notamment avec des habitants de Lyon 9 et Villeurbanne, seront proposés afin de susciter l’échange sur les installations et plus largement sur les frontières à dépasser pour faciliter les échanges entre les populations.

Toutes ces installations et créations seront réunies en une seule lors de différentes restitutions publiques invitant à jouer sur la circulation des publics pour inviter à la réflexion.

25 réfugiés domicilés au CADA de Saint-Genis-Laval et sur l’agglomération lyonnaise (Bron, Lyon, Villeurbanne)

De mars à septembre 2017.