InPACT, Initiative pour le partage culturel

Fond de donation

Retour Contact
décembre 2016 Sur un fil

“ La boîte à mots ”

Saint Jean Le Vieux - Aquitaine

La Boîte à mots est un projet de création collective de textes et de musiques avec une trentaine de résidents de deux EHPAD, Goxa Leku à Iholdy et Lutxiberri à Saint-Jean le Vieux. Kittof Prud’homme, metteur en scène, a travaillé pendant deux ans à un outil de création artistique, La Boîte à Mosique, structure adaptable qui intègre différents instruments et objets sonores, et qui l’accompagne désormais dans ses projets.C’est en découvrant cet outil que les deux EHPAD ont souhaité proposer à certains de leurs résidents d’entrer en création avec Kittof Prud’Homme.
Un premier temps est consacré à l’écriture : créer différents textes à partir de mots choisis, propices à un travail d’expression orale tels que le silence, la transparence, le travail, le voyage. Les échanges entre les participants et l’artiste permettront d’ouvrir l’imaginaire, de libérer la parole des acteurs sur des sujets pour lesquels on ne leur témoigne plus d’attention, de les impliquer dans les choix et dans la mise en forme.
Ce travail ouvre un univers poétique et le cheminement créatif permettra aux résidents de (re)prendre confiance, à la fois dans ce qu’ils ont à partager et dans ce qu’ils veulent défendre et proposer dans le processus de création sonore réalisé.
On part de sons rassurants qui permettent l’implication des uns et des autres, et qui composeront le « bain sonore ».

Le travail sonore et musical s’articulera autour des multiples possibilités de la Boîte à mosique. Les différentes sonorités, culturellement parlant, déplacent les personnes. La qualité des différents sons et l’articulation du travail de création autour des notions de répétition (de rythmes, de structures mélodiques, etc.) permettront de passer un premier moment de trouble et favoriseront l’implication des individus dans un réel processus de création : on pose des choix collectifs (tel univers sonore pour tel texte), on crée des silences, on essaie, on répète, on écoute ce qui advient par hasard, on épure ou complète…

La musique raconte quelque chose au-delà du texte. Au fur et à mesure, le morceau va émerger et l’on y posera un texte qui devra être interprété et non récité.

Les participants non écrivains pourront se reconnaître dans des textes créés collectivement, une musique « extra-ordinaire » écrite par des personnes non musiciennes.
Un CD sera enregistré à l’issue du projet, une représentation sera également donnée.

De février 2017 à septembre 2017

Deux groupes : une quinzaine de résidents par EHPAD