InPACT, Initiative pour le partage culturel

Fond de donation

Retour Contact
juin 2017 Blick Photographie

“ La Plata ”

Tarare - Rhône-Alpes

​Trois artistes du collectif Blick Photographie, Damien Brailly, photographe, Chloé Colin, artiste visuelle et Anna Siekierska, plasticienne, proposent aux habitants de La Plata à Tarare de créer une œuvre collective afin de valoriser cet ensemble architectural en train de disparaître et d’inventer l’avenir dans leur quartier en mutation sur la base d’une mémoire commune.

En 2001, un plan de réaménagement urbain a été élaboré pour ce quartier. Constatant la forte résistance des habitants et l’attachement à leur quartier, les artistes ont souhaité leur proposer de bâtir un socle à la vie qui les attend afin de se projeter vers l’avenir sans l’angoisse de la disparition du passé mais plutôt avec l’enthousiasme propre aux nouveaux départs.
L’œuvre en devenir sera constituée d’un livre construit comme un dictionnaire qui mêlera mots réels et inventés et dont les définitions prendront des formes diverses (photos, cartes géo-poétiques, extraits de récits des habitants, etc.) et d’une exposition de sculptures, vidéos, photographies autour du livre.
Les artistes souhaitent travailler avec les habitants sur les incertitudes liées à l’avenir du quartier de la Plata dans le but de transformer la peur en création et les risques en projection.
La présence continue des artistes installés dans un algeco dans le quartier leur permettra dans un premier temps de réaliser un état des lieux en dialogue avec les habitants.  
On collecte d’abord des éléments matériels et immatériels – photos, textes, objets trouvés, récits et anecdotes enregistrés qui permettront de réaliser une création documentaire. Les participants s’approprieront progressivement les différents médiums pour exprimer ce qu’ils ressentent et décrire de manière poétique ce qu’ils vivent et ont vécu. Ils seront acteurs de cet état des lieux en réalisant eux-mêmes le portrait d’autres habitants dans des lieux choisis, des prises de vue régulières au même emplacement (observatoire du paysage), des descriptions écrites et enregistrées. Cette matière sera intégrée au dictionnaire comme une trace de ce qui va disparaître.
Le travail se concentrera ensuite sur l’invention du futur en imaginant la vie dans ce nouveau quartier grâce à la photographie, aux récits de chacun, à la sculpture.
Ces éléments permettront aux participants de visualiser et d’appréhender leur futur lieu de vie. Au gré d’un parcours poétique, ils pourront rassembler récits et paroles d’habitants, photographies, autant d’éléments qui seront eux aussi intégrés au livre-dictionnaire. Les participants seront amenés à construire un récit, fictif, sur le modèle des brochures promotionnelles éditées pour « vendre » le futur quartier.
Afin de poser une empreinte tangible sur le nouveau quartier et de s’associer à sa construction, les habitants créeront des modules qui serviront de base à l’édification de la sculpture. Une fois assemblée, elle deviendra le symbole entre passé et avenir.
Enfin, un faux documentaire sera réalisé sur un avenir lointain (2050) pour construire le récit a posteriori des changements actuels et mettre une distance réelle avec les évènements. Des captures du film seront insérées dans le livre et le film sera  diffusé lors de l’exposition.

L’exposition aura lieu en janvier 2018 et deviendra par la suite itinérante pour être présentée dans différentes communes du territoire.

8 à 15 habitants

De mai 2017 à janvier 2018.