InPACT, Initiative pour le partage culturel

Fond de donation

Retour Contact
juin 2017 Translation

“ Le Jardin du Barail ”

Mérignac - Aquitaine

​Durant l’année 2015, les artistes plasticiens Denis Cointe et Laurent Cerciat ont rencontré les résidents, les familles et les professionnels de la Maison d’Accueil Spécialisée Le Barail à Mérignac ainsi qu’une anthropologue. De ces rencontres ont émergé des questions relatives au cheminement, à l’autonomie, à l’interactivité, au rapport au temps, à la création d’un ailleurs. La proposition artistique s’est nourrie de ces échanges, et ce qui n’était initialement qu’un chemin sensoriel est devenu un projet de jardin en lien avec le désir des résidents de créer des espaces ouverts, des espaces de franchissement et des expériences sensorielles.

L’année 2016 a permis de définir les contours du jardin et de faire émerger les premières réalisations.
On poursuit désormais ce processus de création dans un lieu consacré au vivant en métamorphose constante.
Sont prévues la réalisation d’un jardin comestible, évolutif, ainsi que la construction d’installations sonores, d’un jardin végétal et d’une pergola, d’un « arbre à contes » ou encore d’installations de franchissement. Une ouverture nouvelle au monde se compose lentement grâce notamment à des installations sonores. L’installation d’un sol en pavé, par exemple, rend possible une autre relation au minéral. Le passage d’un drone au-dessus de la MAS a également ouvert de nouveaux horizons – comment voit-on la MAS d’en haut ? – tout comme les tracés en courbe permettent de sillonner le jardin de manière différente.
La réalisation et l’entretien du jardin sont pris en charge par les professionnels, les artistes et certains résidents.
Cet espace propose un cheminement extérieur et un itinéraire intérieur de contemplation, imagination, sensation et expériences concrètes.

Le lieu sera ouvert in fine à des personnes extérieures et pourra accueillir des interventions d’artistes, événements ponctuels, balades artistiques, ateliers pédagogiques ou encore formations professionnelles.

52 résidents et 50 encadrants.

Mars 2017 à juin 2018.