InPACT, Initiative pour le partage culturel

Fond de donation

Retour Contact
octobre 2013 Théâtre des Tarabates

“ Le Temps d’une histoire ”

Saint-Brieuc - Bretagne

Le Temps d’une histoire a été mené par le Théâtre des Tarabates en 2014.Philippe Saumont, directeur artistique du Théâtre des Tarabates a souhaité établir un parallèle entre l’isolement des marins et l’enfermement des détenus grâce à l’exposition « Terre-Neuve-Terre-Neuvas, le temps de l’absence ». Le temps d’une histoire a pris corps sur un travail mené avec des détenus et leurs proches, le geste de l’isolement et de l’éloignement.

Les détenus ont été successivement en position d’acteur, d’observateur et de spectateur du projet :

- Par l’écriture de textes personnels, de récits, de rencontres ;
- Par la création de musiques enregistrées, encadrée par Yann Honoré ;
- Par l’invention, la fabrication et la manipulation des marionnettes du spectacle.
Un documentaire a également été réalisé par les détenus qui étaient en charge de toutes les étapes, dans le cadre d’un atelier-vidéo : tournage, montage, production du support.

« Le temps d’une histoire
La fête se prépare, le départ est proche, mais que cache-t-elle ?
Après le soleil, toujours la pluie ! Un temps, c’est le temps d’une histoire.
Les hommes partent, laissant femmes et enfants.
Chacun doit garder espoir, l’espoir du retour, de la nouvelle vie.
Les hommes éloignés un temps sont bousculés, heurtés et malmenés.
Les femmes quant à elles, s’occupent du foyer. Le temps passe et la mélancolie s’installe.
Mais le temps passe, alors l’espoir du retour renaît.
Les mélodies s’égarent, les airs s’envolent, tout s’emmêle !
C’est un véritable tourbillon, qui nous emporte alors joyeusement dans un voyage insolite, tour à tour émouvant et poétique à la découverte de ceux qui restent. »
 
La restitution du projet a eu lieu le 12 avril 2014 au Musée de Saint-Brieuc et les 16 et 17 avril 2014 à la Maison d’Arrêt de Saint-Brieuc. En mai 2016, une représentation a été donnée pendant le festival Marionnetic.

De mai 2013 à avril 2014
Avec un groupe de personnes détenues à la Maison d’Arrêt de Saint-Brieuc