InPACT, Initiative pour le partage culturel

Fond de donation

Retour Contact
juin 2016 Théâtre du Mantois

“ Métamorphoses, swinging Ovide ”

Mantes-La-Jolie - Île-de-France

A la suite du projet “Ma maison est un théâtre”, le Théâtre du Mantois propose à un groupe de personnes en situation de grande précarité de créer une œuvre avec Métamorphoses, swinging Ovide.A partir d’un corpus de textes classiques, les artistes entendent réaliser un “album concept” assorti d’un concert, en interrogeant des variations autour des Métamorphoses. Pendant sept mois, la compagnie du Théâtre du Mantois, sous la houlette de Christian Roux, travaille en immersion avec un groupe de personnes précaires pour s’essayer ensemble à faire “swinguer Ovide”.

Dans un premier temps, le groupe accompagné de Maryline Klein (metteure en scène), a appréhendé le texte par sa portée théâtrale.

Ces personnes ont souvent subi “une métamorphose” sociale négative. Les impliquer dans ce projet pour les aider à se reconstruire, c’est d’une certaine façon les amener à une autre “métamorphose” pour se projeter dans l’atelier. Ce corpus permet d’aborder efficacement la problématique de la transformation souhaitée par les participants de manière détournée plutôt que frontalement.

Pour amorcer le projet, les membres de l’atelier d’écriture du Théâtre du Mantois ont travaillé sur une version courte et simplifiée d’une douzaine d’histoires d’Ovide. Ce matériau a servi de base pour une série d’interventions d’une comédienne et d’une chorégraphe sous forme de jeux théâtraux ou corporels, de lectures, de variations avec les participants. Ce premier temps leur a permis de se familiariser avec la compagnie et le projet, de créer un groupe, d’apprivoiser les Métamorphoses  pour entrer dans la démarche artistique. Les deux intervenantes ont pu, par la suite, être associées aux restitutions, accompagnant les participants dans leur démarche sur scène ou face à la caméra.

Christian Roux a ensuite travaillé avec chacun des groupes à la création musicale en se concentrant sur le chant et la mélodie.

Des séances en groupe entier (participants et membres de l’atelier d’écriture) sont organisées pour écrire collectivement. Ils travaillent au gré d’allers-retours à partir des histoires d’Ovide, sous forme de poèmes, de chansons, de ballades, de slam. Le groupe compose des “morceaux” aux formes variées, qui sont dits, slamés ou chantés et qui ont été travaillés en groupe ou individuellement puis arrangés et accompagnés par certains des participants qui jouent d’un instrument.

Le troisième temps sera consacré à des moments de restitution, pour les participants : enregistrement des morceaux, dans des studios à Mantes ou Limay ; tournage d’un clip pour chacun des morceaux ; levers de rideau dans le cadre des concerts du festival Blues en Seine ; journée de restitution festive avec le concert live (et/ou diffusion des clips) au CAC Georges Brassens à l’occasion de la brocante sociale “Le Père Noël est un rockeur” organisé en lien avec Emmaüs ; éventuelle participation au festival C’est pas du luxe de la Fondation Abbé Pierre.

Pendant toute la durée du projet, des temps d’échanges ont lieu entre les participants et quelques adolescents du collège Sully qui travaillent également sur les Métamorphoses : ils montrent aux participants des saynètes sur lesquelles ils travaillent, assistent pendant les vacances scolaires aux séances liées à la musique et peuvent y être intégrés (les séances en juillet-août et durant les vacances de la Toussaint ont été ouvertes aux élèves volontaires présents habitant à Mantes).

Une vidéaste suit le projet et travaille à une forme documentaire. Elle réalise également un clip simple sur chacun des morceaux, avec images des participants – clips qui pourront être utilisés lors des moments de restitution (si certains participants ne peuvent / ne veulent pas être présents).

Un parcours culturel est proposé aux participants, qui sont invités à assister à environ trois représentations de spectacles ou concerts.

De mai 2016 à mai 2017

Avec un groupe de 15 personnes en situation de grande précarité